Avec son concept qui mêle yoga, pilates, jus détox et massages dans des lieux chics et décontractés, le Tigre Yoga Club est devenu en quelques années une vraie success story. Sa fondatrice, Elodie Garamond, crée une vingtaine de retraites de yoga par an dans des lieux privilégiés. Après avoir réussi à rendre le yoga tendance à Paris, elle distille son idée du bien-être à travers la France. Rencontre avec une femme qui vous veut du bien !

Le Tigre Yoga Club dans le Marais (Photo: Luxe Wellness Club)

Il y a aujourd’hui pléthore de retraites de yoga à travers la France. Chaque studio de yoga ou presque crée son offre… Comment vous distinguez-vous de la concurrence ?

Je pense que la valeur ajoutée de nos retraites, c’est le contenu. Il y a vraiment de l’épaisseur dans le contenu, on ne se contente pas que de faire du yoga.

On combine souvent plusieurs activités, comme par exemple faire du cheval, de la randonnée, avec des pratiques de bien-être telles que la méditation, le chant, les massages. Je travaille également avec les chefs des lieux de nos retraites pour créer des menus spéciaux, sains.

Yoga en bord de mer (Photo: Chevanon photography)

Le but de nos retraites, c’est vraiment de se laisser porter. Pour les femmes aujourd’hui, la liberté c’est de s’autoriser à décevoir. Il faut savoir prendre du temps pour soi, quitte à contrarier un peu les enfants, le mari…

Nos retraites durent entre 2 et 6 jours, elles attirent les clients de nos clubs mais aussi les habitués des hôtels que nous choisissons. Ce sont toujours des lieux inspirants, qui offrent un potentiel de déconnexion.

Le Tigre Yoga Club ressemble de plus en plus à un “empire”, vous avez maintenant 5 clubs, 5 capsules, des spas qui ouvrent dans différents hôtels de luxe en France… Comment voyez-vous cette expansion se poursuivre ?

Oui c’est vrai, nous poursuivons notre expansion, nous allons par exemple gérer un nouveau spa à l’hôtel Monsieur George qui ouvre ses portes à Paris cet hiver. Toutefois je ne veux pas aujourd’hui aller vers plus de produits, je veux aller vers plus de pédagogie. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé notre offre Yogaplay, des cours de yoga et de méditation en ligne, pour ceux qui ne peuvent pas aller dans nos clubs.

Je ne cherche plus à ouvrir de nouveaux clubs pour le moment. Ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est l’approche multidisciplinaire. Je veux combiner le yoga kundalini, la méditation, les massages Thai… Ce qui compte, c’est de proposer une expérience holistique avec des soins de qualité, de la nourriture saine. Les gens commencent à réaliser que le corps est un capital unique, fragile et non renouvelable, ils sont friands de cette approche globale.

Le spa Clarins aux Hauts de Loire, lieu d’une retraite du Tigre Yoga Club (Photo: Les Hauts de Loire)

Comment voyez-vous l’évolution du wellness dans le tourisme de luxe ?

Je pense qu’il faut rester dans le respect de la planète, et que ce n’est pas antinomique de combiner valeurs humanistes et luxe. Des vacances qui font du bien à soi, mais aussi à la planète, voilà le vrai avenir selon moi. Mais cela doit rester de l’éco-plaisir, c’est à dire jamais dans une approche culpabilisante, sans injonctions.

Quelles types de vacances aimez-vous ? Etes-vous une adepte des voyages wellness ?

Ce que j’aime du point de vue personnel, avec mes enfants, ce sont les vacances à la montagne, été comme hiver. Je souhaite être près de la nature, faire du canyoning, de l’escalade, de la randonnée. J’aime surtout les vacances actives, voire sportives.

A titre personnel, non, je ne vais pas vraiment dans les hôtels wellness répertoriés sur votre site… Mais un lieu que j’adore, c’est La vigne de Ramatuelle, où nous organisons des retraites de yoga.

La Vigne de Ramatuelle, un des lieux des retraites du Tigre Yoga Club (Photo: La Vigne de Ramatuelle)

****

Retrouvez notre article sur les meilleures retraites de yoga en France, où figurent les retraites du Tigre Yoga Club.